École Vivante

Préavis favorable du canton de Genève !

Panorama from Cathédrale Saint-Pierre de Genève – panoramio by dokaspar is licensed under CC BY SA

Ça y est, le 18 avril dernier, après un an de démarches, nous avons obtenu un préavis favorable des autorités cantonales genevoises pour notre projet !

Nous sommes donc le projet d’école démocratique le plus avancé de Suisse romande avec l’École Mahana qui est en cours dans le Jura. La Suisse alémanique est quant à elle plus riche en écoles déjà existantes (quelques-unes depuis longtemps), et projets d’écoles libres ou démocratiques. Voir notre page Réseau.

Contexte légal genevois

Dans le canton de Genève, les écoles privées s’ouvrent uniquement après autorisation de l’État contrairement à la France par exemple. Pour obtenir cette autorisation, le projet ne doit rien comporter de contraire à l’ordre public, en particulier à la bonne foi dans les affaires, à la sécurité, à la santé et à la morale publiques. Si le projet relève de l’enseignement obligatoire (4-15 ans), il doit répondre à certaines exigences de conformité avec l’enseignement public. Dès lors que la demande est conforme, une autorisation provisoire et conditionnelle est délivrée. Elle est confirmée au terme des trois premières années d’activité si tout est conforme. L’État ne garantit ni le contenu ni la qualité de l’enseignement dispensé par les écoles privées. Il s’assure de la cohérence et de l’adéquation entre les prestations annoncées et les moyens mis en œuvre pour les réaliser.

Les écoles privées ne reçoivent AUCUNE subvention de la part de l’État contrairement aux écoles publiques qui reçoivent en moyenne 2 000 CHF/mois (sur 10 mois)/enfant. (SRED statistiques 2015)

Notre préavis favorable reçu EXCEPTIONNELLEMENT à titre PILOTE et INNOVANT

Le préavis nous impose deux conditions majeures :

  • Nous ne pouvons accueillir que des enfants âgés de 4 à 12 ans.
  • Nous n’avons droit qu’à 20 enfants maximum encadrés par 4 adultes.

Le préavis qu’on a reçu n’est pas encore l’autorisation. Celle-ci nous sera notamment donnée quand :

  • Nous aurons des bâtiments conformes aux normes de sécurité.
  • Nous aurons créé un logiciel (similaire à Athena en France ou Mirroco en Suisse alémanique) permettant d’analyser les acquis en regard des attentes fondamentales du Plan d’Études Romand et dont l’hébergement doit être situé en Suisse pour des raisons de protections des données personnelles des enfants.

De plus, nous changeons de nom d’école et de site internet. Elle s’appelle désormais « École Vivante » et le nouveau site est ecole-vivante.ch. Si vous avez l’une de nos adresses email « @evnh.org » en contact, merci de les modifier en « @ecole-vivante.ch ».

Vous voulez participer à la réalisation concrète d’un tel projet ?

😊 🌸 CLIQUEZ ICI, MERCI 🌸 😊

11 réflexions au sujet de « Préavis favorable du canton de Genève ! »

  1. Bonjour,
    Etant un ancien enseignant en langue anglaise à l’école internationale de Genève https://www.ecolint.ch je tiens à vous féliciter pour vos efforts tout en vous souhaitant la bonne chance pour votre projet.
    Les écoles privées suisses ne cessent pas à marquer leur présence à l’échelle nationale mais internationale aussi.

    Bravo et bonne continuation.

    Emilie. J

  2. Félicitations à tous les 4 pour votre travail et votre investissement. C’est super, quel grand pas ! Je suis heureuse pour vous ! Par contre 20 enfants, ce n’est pas le maximum d’élève que vous pouvez avoir au sein de l’école mais le nombre max par 4 adultes c’est bien ça?

    1. Merci Marine 😊

      Nous avons déclaré au canton quatre enseignants et donc nous avons droit à 20 enfants maximum pour cette année. La loi dit « L’autorisation d’exploiter une école privée est initialement délivrée à titre provisoire. Elle est suivie d’un bilan annuel d’activité transmis au service jusqu’à sa confirmation qui intervient en principe au terme de 3 ans d’activité de l’école privée ». Nous parions donc sur un assouplissement des conditions de l’État au terme de cette première année malgré le risque financier que cela représente. Et nous voulons quand même profiter de cette ouverture exceptionnelle à cette pédagogie malgré des conditions un peu restrictives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *