Projet

AU GRÉ DES RENCONTRES, DES RÉFLEXIONS ET DES INTUITIONS, CETTE PAGE SE PRÉCISE…

RESTEZ CONNECTÉ 😉

projetL’École Vivante pour une Nouvelle Humanité est un projet de création d’une école privée primaire et secondaire alternative démocratique et Sudbury dans la région de Genève. Résumé grossièrement en une phrase, ce pourrait être:

Une école générale spécialisée en connaissance de soi et intelligence collective.

ou

Une école où on peut apprendre tout ce qu’on veut mais où on ne fait pas tout ce qu’on veut.

Son nom

École: « du grec skholê qui exprime d’abord l’idée de loisir (rendu en latin par ludus) puis celle d’activité intellectuelle faite à loisir » dit Alain Rey (in Dictionnaire historique de la langue française, 1992).

Vivante: en tant que lieu qui incarne souplesse, adaptabilité, résilience, diversité, interdépendance, ouverture, respect et coopération avec la Nature, énergie, enthousiasme, joie 🙂 .

Nouvelle Humanité: car face aux enjeux actuels de l’humanité questionnant notre survie sur Terre et sollicitant notre intelligence collective, il est judicieux de renouveler notre façon d’être en relation à soi-même et aux autres (que l’on se traite avec une nouvelle humanité) ; ce qui nous amènera (ou pas…) globalement vers une nouvelle humanité 🙂 .

Ses trois caractéristiques majeures

Sa filiation historique

Sur le plan pédagogique, l’EVNH s’inspirera majoritairement de la philosophie expérimentée par la Sudbury Valley School, tout en restant ouvert à d’autres influences, réflexions et innovations.

La Sudbury Valley School fait partie des 350 écoles environ (sept. 2015) à travers le monde dites « démocratiques » (educationrevolution.org, idenetwork.org réseaux mondiaux, eudec.org réseau européen et eudec.fr réseau français). Historiquement, le terme « démocratique » a été employé pour la première fois dans le nom de l’École Démocratique de Hadera créée en 1987 en Israël par Yaacov Hecht (probablement la seule personne a avoir arrêté l’école à 16 ans en sachant à peine lire et écrire, et ayant créé une école et même fédéré un mouvement philosophique et pédagogique au niveau mondial). Cette école a aussi accueilli la première rencontre mondiale de ces écoles en 1993 lors de la première IDEC (International Democratic Education Conference). Depuis les IDEC ont lieu chaque année dans différents pays. Auparavant ces écoles existaient sous l’appellation « alternative » ou « libre » telles que la célèbre Summerhill School créée en 1921 au Royaume-Uni par Alexander Neill ou la Sudbury Valley School créée en 1968 aux États-Unis (Massachusetts) par Hanna & Daniel Greenberg et Mimsy Sadofsky.

Sa philosophie

Les écoles démocratiques sont une voie de recherche pour que l’organisation des écoles soit le plus en cohérence possible avec l’organisation d’une société pleinement démocratique. C’est en vivant la démocratie au quotidien dans l’école que les jeunes sont le plus aptes à la mettre en œuvre par la suite dans la société. Dit autrement, les écoles démocratiques sont un lieu d’apprentissages et d’expérimentations grandeur réelle des défis des relations humaines et de l’intelligence collective. Cette notion de démocratie est ici entendue dans son sens d’origine, étymologique, la démocratie directe. C’est-à-dire que toutes les décisions concernant un groupe de personnes donné sont prises par l’ensemble de ces mêmes personnes. C’est le sens pris à l’international en anglais dans l’expression « democratic education » qui représente notamment la méthode d’organisation de l’école (décisions prises selon le principe 1 personne = 1 voix, qu’on soit un jeune ou un adulte) et non le sens d’un objectif de réduction des inégalités sociales comme on peut le voir en France dans l’expression française « école démocratique ».

La Sudbury Valley School est une vision particulière d’école démocratique qui inspire actuellement (sept. 2015) environ une quarantaine d’écoles à travers le monde. Cette école est toujours en activité avec les trois fondateurs entre autres. Cette philosophie pédagogique consiste à accueillir des jeunes de 4 à 19 ans sans emplois du temps, sans sonneries, sans programmes, sans devoirs à la maison, sans évaluations, sans récompenses, sans classes, sans filières ou sections et quasiment sans professeurs.

Les jeunes apprenant ce qu’ils veulent, comme ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent et avec qui ils veulent, ont pour seule obligation de respecter et préserver l’AMBIANCE HARMONIEUSE de l’école permettant le LIBRE ÉPANOUISSEMENT de chacun.

Cela permet aux jeunes de poursuivre leurs passions à volonté, sans limite de temps, tout en apprenant, expérimentant et vivant au quotidien, la délicate et subtile mais essentielle question du vivre ensemble. Les apprentissages se réalisent de manière informelle (donc non linéaire, non prévisible et dans tous les domaines) au gré des motivations des jeunes et de la richesse (matérielle et humaine -jeunes et adultes-) de l’école et de son ouverture sur le monde. Les adultes de l’école ne sont pas appelés enseignant ou professeur mais membre du personnel car ils n’enseignent que sur demande des jeunes, ce qui arrive rarement. Ils sont surtout présents pour garantir et maintenir l’ambiance harmonieuse de l’école permettant le libre épanouissement de chacun.

Sur le plan culturel, le fonctionnement de la Sudbury Valley School a été directement inspiré des institutions de démocratie directe présentes depuis le XVIIe siècle aux États-Unis dans les états de la Nouvelle-Angleterre au travers des town meetings.

Les Sudbury Valley School Press publient de nombreux livres et documents afin d’expliquer en détail cette philosophie d’école acquise tout au long de leur longue expérience et ses résultats. Chacun étant libre de s’en inspirer.

Pour approfondir

14 réflexions au sujet de « Projet »

  1. Bonjour,
    Enseignante à l’autre bout du lac, votre projet me touche beaucoup et je serais heureuse de pouvoir partager avec vous. Si j’ai bien lu les précédents commentaires, une rencontre aura lieu en septembre? Serait-il possible d’y participer? Christine

  2. Bonjour,
    Très intéressée par votre projet. Si vous avez besoin de ressource humaine je me porte volontaire afin que votre projet voit le jour. Marie Paule

  3. Bonjour

    parents de 4 enfants dont 3 sont a l ecole steiner de Geneve, nous serions tres interesses de connaitre et participer a votre projet

    1. Il y a en ce moment plein de projets analogues qui sont en émergence aux 4 coins de la France.
      Voir par exemple les projets présentés à cette page : http://www.eudec.fr/medias/
      La nôtre à Dijon a ouverte en 2014 et nous avons eu le plaisir d’accueillir Emmanuel lors de notre formation « créer l’école de mes rêves » en juillet 2015.
      Je vous souhaite à tous de réaliser votre aspiration d’offrir une autre éducation aux jeunes, là où vous êtes, en fonction de qui vous êtes !
      Thomas

  4. Quel beau projet!
    Maman de 2 petits en bas âge et diplômée en enseignement de l’anglais, je suis très intéressée pas seulement par l’aboutissement mais aussi par le chemin à parcourir pour mènera bien ce projet! Si vous avez besoin de têtes, de mains, de voix ou autre, n’hésitez pas à me contacter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *